Promenade de l’Ermite

Pour cette première balade, nous avons décidé de vous présenter la promenade de l’Ermite, un magnifique parcours de 11 km qui débute juste à côté de chez nous, à l’emblématique Eglise du Sacré-Coeur, et va jusqu’aux étangs des 7 fontaines.

plan3La balade est assez longue et vallonnée donc il faut prévoir entre 2h30 et 4 heures, selon votre rythme et le nombre d’arrêts photo! 😉 Vous verrez sur la brochure de la commune qu’il y a moyen de faire des petits détours en plus ou au contraire de prendre des raccourcis. Mieux vaut emporter la brochure pour suivre la carte et l’itinéraire, qui est détaillé dedans.

Rendez-vous à l’Eglise du Sacré-Coeur, qui vient de fêter ses 125 ans. Vous pouvez vous garer sur le parking de la paroisse ou sur celui de la Maison de Tous, au 704 de l’autre côté de la chaussée.
Dos au seuil de l’église, on emprunte la rue du château d’eau. Actuellement en travaux, elle n’est pas très agréable pour l’instant mais elle permet d’admirer le château d’eau, qui date de 1904. Cet édifice haut de 25 mètres a été classé pour son style art déco et son intérêt historique, témoin de l’époque industrielle. Il a été racheté à la commune par un acheteur privé mais il semble malheureusement laissé à l’abandon… A suivre!

On part ensuite à la recherche de la chapelle de l’Ermite, qui a donné son nom au quartier. Installée dans une ruelle perpendiculaire à la chaussée d’Alsemberg, elle n’est pas facile à débusquer derrière son rideau de feuillages…
Nichée au milieu des bois, cette jolie église de style gothique a beaucoup de cachet. L’atmosphère y est très paisible, voire mystique, alors qu’on se trouve à peine à 50 mètres de la chaussée.
Une légende raconte qu’un ermite avait élu domicile ici dans une cabane de branchages au 14e siècle. Difficile de savoir si cette histoire est véridique… Mais ce qui est certain, c’est qu’en 1399, cette propriété auparavant habitée par un moine de l’abbaye de Gembloux, est donnée à dix pauvres femmes de Wauthier-Braine qui y fondent un couvent. Elles établissent Le prieuré augustinien de Ter Cluysen, autrement dit de l’Ermite. Celui-ci fut détruit par un incendie et il ne subsiste plus que cette chapelle, qui peut être visitée deux fois par an. (Plus d’infos sur le site de Brania, le cercle d’histoire de Braine-l’Alleud).

La balade traverse ensuite un quartier résidentiel cossu bordant le golf de 7 fontaines, établi sur le domaine du château de l’Ermite. Celui-ci a d’ailleurs été reconverti en club house…
Dans ces belles avenues arborées, les villas sont toutes plus luxueuses les unes que les autres. Certaines sont très classes… et d’autres sont un peu plus tape à l’oeil! 😉

Une fois dans la rue du cuisinier, nous vous conseillons de faire un tout petit détour pour admirer la borne historique du 16e siècle, qui marquait autrefois la limite de la Forêt de Soignes!
Revenez ensuite sur vos pas pour emprunter le chemin du Roton, qui s’enfonce dans les bois et longe le golf de 7 fontaines. Vous pourrez apercevoir les joueurs pratiquant leur swing sur le green!
Ce long chemin étroit, jadis emprunté par les moines, vous mènera presque en ligne droite vers les étangs des 7 fontaines, où se trouvait auparavant un prieuré dont dépendait le couvent de l’Ermite.

Une fois arrivé aux étangs, vous avez le choix: soit vous bifurquez au plus court sur la gauche, soit vous faites le tour du premier étang qui vous permettra de découvrir de jolies ruines.
Si vous avez le temps (et l’énergie), vous pouvez faire le tour de l’ensemble des étangs par un chemin très bucolique mais assez humide, du fait des nombreuses sources qui ont donné le nom au site. L’aménagement des étangs et des chemins qui les bordent ont été réalisés par les moines augustin qui occupaient le prieuré des 7 fontaines au début du XVe siècle.
Si vous faites le grand tour, vous pourrez admirer le bel établissement installé au bord du lac. Malheureusement, celui-ci est fermé depuis quelques années… A quand une réouverture?

On quitte les étangs par un chemin qui longe la ferme du prieuré de Sept fontaines et sa longue enceinte, envahie par les racines. Une allée pavée remonte ensuite vers la drève de Collipain, une très longue route rectiligne bordée de champs, qui mène jusqu’à l’entrée du bois de Hal.
Mais nous bifurquons bien avant à gauche, dans un petit chemin pittoresque qui traverse les bois, pour retourner vers l’Ermite.

Après avoir enchainé plusieurs chemins dans les bois, vous débouchez sur le plateau de l’Ermite. Au milieu des champs, s’érige une chapelle encadrée de deux magnifiques tilleuls. La légende raconte qu’un christ y avait été caché par les moines qui fuyaient vers 7 fontaines pendant la révolution française.

A côté, un banc vous permettra de faire une petite pause et d’admirer la vue sur la vallée du Hain. Au loin, vous reconnaitrez la butte du Lion, le clocher de l’Eglise Saint-Etienne de Braine-l’Alleud ainsi qu’une cheminée, vestige d’une ancienne usine textile de Mont-Saint-Pont.
Faites un petit détour pour présenter vos respects au monument en hommage à sept aviateurs de la Royal Air Force qui se sont écrasés ici en 44. (Un article sur le sujet suivra!)

On quitte ensuite le plateau consacré aux cultures pour redescendre dans le vallon, où se sont concentrées les habitations, à proximité de la rivière.
Armez-vous de courage pour la dernière montée qui vous ramènera vers votre point de départ, en passant devant l’élégante école Saint-Joseph de l’Ermite, en briques rouges. Félicitations pour ce bel exploit sportif! 😉

 

 

 

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :